Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 16:23

Aleph,  le taureau, la force primordiale, 1ère lettre de l’alphabet protosinaïtique, a entamé sa lente migration  depuis les confins désertiques du Sinaï, cet imposant massif du haut duquel Dieu édicta aux hommes ses lois. L’une d’elle, l’interdiction de l’image va contraindre Aleph a devenir pictogramme, tête de taureau stylisée : un trait horizontal figurant la tête, deux traits obliques les cornes. Ainsi Aleph va parcourir les territoires des peuples sémites, araméens, hébreux, phéniciens. Les cornes dans un premier temps dirigées vers le haut, vers Dieu (c’est l’âge théologique), vont s’incliner sur la droite ou sur la gauche (l’âge anthropologique).

Les phéniciens, peuple de marins font commerce avec les grecs et les crétois ; Aleph le taureau est du voyage, il prend le nom d’Alpha (α), la suite est connue, du grec au latin en passant par l’étrusque, Alpha devient A, les cornes dirigées vers le bas puisent l’énergie de la terre (c’est l’âge tellurique); un A amnésique puisqu’il a oublié son origine taurine.

Curieusement cette histoire de taureau et de phéniciens évoque un autre mythe, celui d’Europe belle phénicienne, enlevée par un  Zeus tombé fou d’amour qui ayant pris l’apparence d’un taureau, entrainera la belle jusqu’en Crète pour s’unir à elle. Europe donnera son nom à la partie occidentale du continent.

P1060892.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Petit - dans Projets en cours
commenter cet article

commentaires